top of page

La naissance d'un bébé est l'un des moments les plus précieux et émouvants dans la vie d'une famille. Pour immortaliser ces premiers instants de vie, de nombreux parents optent pour des séances photo de nouveau-né. Cependant, derrière chaque adorable cliché se cache un enjeu crucial : la sécurité du bébé pendant la séance. Choisir un photographe expérimenté en manipulation de nouveau-né devient ainsi essentiel pour garantir à la fois la sécurité et la qualité des photos.


Lors d'une séance photo de nouveau-né, le photographe est responsable du positionnement du bébé dans diverses poses artistiques. Ces poses peuvent sembler innocentes, mais elles exigent une expertise spécifique pour assurer la sécurité du nourrisson. Un photographe expérimenté sait comment manipuler délicatement le bébé, en évitant toute pression excessive sur ses membres fragiles et en maintenant sa tête avec précaution pour soutenir sa nuque encore faible.


En plus de la manipulation sûre du bébé, l'expertise du photographe est également primordiale pour capturer des images magnifiques et intemporelles. La connaissance de la lumière, de la composition et de la mise en scène permet au photographe de créer des clichés qui reflètent la pureté et la beauté de la petite vie qui commence. Un professionnel sait comment utiliser les accessoires et les décors de manière créative pour sublimer chaque photo tout en préservant la sécurité du bébé.



Par ailleurs, un photographe spécialisé dans les nouveau-nés comprend les besoins spécifiques de ces petits modèles. Il sait comment interpréter leurs signaux et adapter la séance en fonction de leur confort et de leur bien-être. L'ambiance de la séance est également essentielle : une atmosphère calme et chaleureuse favorise la détente du bébé, ce qui se reflète dans les photos finales.


En choisissant un photographe de nouveau-né expérimenté, les parents investissent dans la sécurité et la qualité des souvenirs précieux de cette période unique de la vie de leur enfant. Ils peuvent ainsi se détendre en sachant que leur bébé est entre de bonnes mains, permettant à la magie de la séance photo de se dérouler naturellement.


En conclusion, la sélection d'un photographe spécialisé en nouveau-né est bien plus qu'un simple choix esthétique. C'est une décision qui garantit la sécurité, le confort et la qualité artistique des photos qui deviendront des souvenirs chéris pour toute une vie. À travers leurs compétences et leur sensibilité, ces professionnels capturent la douceur et l'innocence des premiers jours de vie d'un bébé, laissant aux parents des images à chérir pour toujours.

L'allaitement est un acte puissant et oh combien valorisant qui peut parfois s’avérer houleux, comme une montagne russe d'émotions. Cependant, contrairement à ce que l'on pense, on ne fait pas qu’installer bébé au sein et basta. Parfois on rencontre certaines problématiques, parfois on a besoin de soutien et ventiler. Avec l'allaitement, c'est important corriger rapidement les problèmes afin de maximiser la réussite de l'allaitement et le soutien fait toute la différence. L’adage dit que ça prend un village pour élever un enfant et c’est tout à fait vrai. Une marraine d'allaitement est l'ajout parfait à votre village afin de vous guidez au travers de cette belle aventure!

 

Le rôle d'une marraine d'allaitement c'est d'informer, soutenir et guider les mamans dans leur allaitement. Alaina-Charlie, ma SUPERBE marraine d’allaitement que j’aime d’amour nous partage un peu ce qu’elle offre comme services. « Je suis là pour vous épaulez selon vos besoins de façon personnalisée. N'ayez crainte du jugement que les mères vivent souvent, je suis bien entendu pro allaitement mais je suis aussi pro choix. Mon but ultime c'est que maman et bébé soient bien et jamais au grand jamais je ne jugerais vos choix. Je vous suggère aussi de faire la demande avant votre accouchement. Comme mentionné plus haut, parfois il y a des problématiques qui peuvent mettre l'allaitement en jeu et il est important de régler les problèmes rapidement. Ça se peut qu'il n'y a pas de problème et tant mieux mais si c’est le cas. En ayant déjà fait la demande avant d’accoucher, vous aurez à portée de main un soutien immédiat et rapide. Ça permet aussi de pouvoir créer un lien avec votre marraine qui est vraiment un plus. Ça vous permet dès le départ de discuter de vos inquiétudes, vos objectifs en termes d’allaitement, etc. Le suivi est d'une durée de 6 mois habituellement. Pour ma part, je fais souvent un ‘ABC de l'allaitement’ avec mes filleules comme je les appelle affectueusement, et leur transmet des fiches de style ‘flash card’ qui sont fort intéressantes et très utiles pour divers trucs communs par rapport à l'allaitement. S’il y a des problématiques plus poussées qui sortent de mes compétences, je peux vous référez à nos consultantes en lactation pour une prise en charge rapide aussi. Je peux vous fournir les différents services offerts par l'organisme à laquelle je suis affiliée : Naissance-Renaissance Outaouais. Comme marraine d'allaitement, nous devons suivre des formations à toutes les années afin de maintenir notre statut. Cela nous permet d'être à jour sur l'allaitement et les dernières avancées! Ainsi vous êtes sûr d'avoir un suivi de qualité et à jour. »

 

Le lait maternel c'est non seulement extra pour les bébés mais ça apporte aussi pleins de bienfaits à maman. C'est économique et toujours prêt à l'emploi.

 

Vous avez cette ressource à portée de main, n'hésitez surtout pas à l'utiliser. Alaina-Charlie est justement devenu marraine d'allaitement parce que lors de son premier accouchement, elle avait manqué de soutien et ce fut un fiasco. « J'ai choisi d'être marraine d'allaitement afin de pouvoir soutenir les femmes là-dedans et maximiser leur réussite, qui est aussi la mienne par le fait-même. » - dit-elle.

 

Et là vous allez me dire « Oui mais Julie, pourquoi tu nous parles de marraine d’allaitement aujourd’hui au juste ? » Et bien, parce que moi j’ai justement eu recours aux supers services d’Alaina-Charlie pour m’aider dans mon allaitement avec Rafi, mon dernier bébé. J’ai eu 8 enfants en tout, et je dirais qu’un seul a été un succès pour allaiter. J’ai tiré mon lait pour tous les 8, sans exception. Des heures et des heures passées avec un tire-lait « pluguée aux seins ». Je donnais ensuite mon lait à bébé. Pour mes premiers enfants, je n’ai pas su garder la cadence bien longtemps. C’était trop demande un tire-allaitement, je n’avais pas le soutien nécessaire et ma production de lait chutait dramatiquement. Ma plus longue période à avoir donné le sein directement était, avant Rafi, de 3 mois environ avec Charlotte, ma 7e enfant. Puis elle a boycotté le sein, et j’ai continué en tire-allaitement exclusif pour 7 mois au total. Mon problème pour allaiter au sein était en lien avec ma physionomie. J’ai essayé tous les trucs possibles mais rien ne fonctionnait.

 

Puis Rafi est arrivé. Mon corps avait changé. Et Rafi a prit le sein comme un champion dès le départ… Puis s’est installé une mauvaise prise au sein, des gerçures et crevasses, du muguet et beaucoup de fatigue. On a travaillé fort! Alaina-Charlie m’a soutenue et donné plusieurs pistes de corrections à essayer pour rectifier chaque situation… et ça marché! J’ai allaité Rafi au sein jusqu’à 6 mois! QUEL EXPLOIT c’était pour moi! Rendu là, il était tanné de mon reflex trop violent d’éjection de lait, s’étouffait régulièrement, et commençait à vouloir des biberons à la place. On a donné tout mon lait tiré en réserve, puis on s’est tourné vers les préparations commerciales. Mais cette fois, quand j’ai introduit « la formule », je ne me sentais pas aussi coupable qu’aux autres enfants. Parce que je sentais au fond de moi que je l’avais réussi mon allaitement. Grâce au soutien reçu par ma marraine d’allaitement.


allaitement bébé nouveau-né photo d'allaitement
Rafi qui s'allaite au studio pendant une séance photo




La vie étant ce qu'elle est lorsqu'on est mère de maintenant 9 enfants (8 à moi et un que je partage avec sa maman ♥), j'ai PLUUUUS que négligé mon blog. Le train train quotidien m'a tenue occupée pas rien qu'un peu, on ne se le cachera pas.


Mais me revoici, me revoilà! Assise à mon ordi, un café rendu froid à la main, en train de taper ces mots, ne sachant même pas trop où me "garocher".


Il y a quelques semaines, j'ai commencé 3 nouvelles formations de perfectionnement de mon art, dans 3 académies différentes. Tsé, parce qu'on ne peut jamais en savoir trop, recevoir trop d'informations, de formations, de conseils et tout. Ayant été enceinte de mon 8e enfant en 2023, j'ai limité la quantité de séances prises à ce moment. J'ai rencontrés de belles familles pendant cette année, tout comme les années précédentes. Pleins de belles mamans enceinte pour des séances de maternité. Leurs nouveaux petits trésors photographiés en séance de nouveau-né, des mariages, du boudoir (OULALAAAA que j'aime ça!).


Nous voici donc en 2024 maintenant et OH COMBIEN j'ai de gros plans pour cette année. Je voudrais pouvoir tout faire en même temps. Tsé quand on commence un projet et on se lance dans un autre avant même d'avoir fini le premier parce qu'on est juste trop excitée? C'est moi ça!!!


Alors, en 2024 je deviendrai unique locataire de mon espace studio. Ma belle amie Marie-Hélène quitte le studio, quitte le Québec et va rejoindre de la famille au Nouveau-Brunswick, sa patrie. Ce que ça veut dire pour moi, c'est que je peux faire un gros remaniement de l'espace studio, des rénovations, améliorations, du nouveau et du BEAU!


Donc, mon assistant personnel (mon conjoint) travaillera très fort pour moi, afin de faire tout ce remaniement rapidement pour vous accueillir en même temps pour vos séances. Si tout va comme ma vision, ce sera SPLENDIDEMENT MAGNIFIQUE!!!


Je vous laisse sur cette superbe photo de mon Rafi, mon 8e enfant, le 9e pour notre famille qui vient boucler la boucle dans notre aventure de parents. Prochaine étape, être grands-parents, mais PAS TOUT DE SUITE, OK les enfants?!!

bottom of page